Fenne Lily ou la naissance d’une artiste

Fenne Lily aux Aralunaires 2018 – source photographique : Loïc Warin

Nous pensons au sein de Chronique du Son que les artistes féminines sont l’avenir de la musique. Fenne Lily, 21 ans, en est la preuve.

On Hold est sorti en avril. Cet album de onze titres comporte six années de la vie de Fenne Lily. A l’âge de 15 ans, la britannique se sent seule, misérable. Cette situation l’amène à prendre sa plume. Effet curatif, la jeune artiste prend du plaisir dans l’exercice de l’écriture. Elle produit deux chansons par année. De fil en aiguille, la native du Dorset se retrouve sur scène à défendre ses premiers titres sans aucune pression.

On Hold de Fenne Lily

Ce chapitre de sa vie est jalonné de « sad songs » liées à des ruptures ou à des garçons qui ne l’aiment pas. Mais Fenne Lily n’est pas une personne triste. Three Oh Nine ou For A While sont des réflexions sur elle-même suite à ses revers sentimentaux. Elle revient sur les choses par réflexion. On Hold est jalonné de tendres morceaux enregistrés à Bristol. Ils clôturent cette période de sa vie. La suite s’écrit en live. La britannique vient de défendre en ce début d’année son LP sur une vingtaine de dates en Europe dont à l’Eurosonic Noorderslag en janvier. Nous avons pu la croiser aux Aralunaires à Arlon. La britannique fait preuve de maturité en posant sa jolie voix sur des titres aux arrangements simples et soignés. A l’écoute, ses titres évoquent les sonorités de Daughter ou d’autres artistes comme Lyla Foy ou Anna Burch. Fenne Lily a également bon goût. Elle réalise des covers d’Aldous Harding et Angel Olsen.

Fenne Lily sur scène – crédit photographique : Loïc Warin

Avisée, Fenne Lily se sent libre de pouvoir prendre ses propres décisions. La preuve en est. Elle a sorti On Hold sur son propre label. On pourra croiser cet été l’artiste au Green Man 2018 ou au Festival n°6 par exemple. On vous la conseille vivement!