juin 16

Mots-clefs

Tout beau, tout chaud : « Pleasure» de Feist

La canadienne Leslie Feist – source : facebook

Ce 28 avril, Leslie Feist revenait sur le devant de la scène avec un nouvel album tout beau, tout chaud : Pleasure. Après 6 longues années, on attendait, on espérait redécouvrir son univers. Et le voilà, prêt à être dévoré… Deux petites secondes, ça ne vous dit rien ? Mais siiii, si je vous dis « My Moon My Man » ou encore « I Feel It All »… *Tilt*, je me disais bien que vous connaissez.

Sur ce, trêve de bavardage, je vais vous donner mon petit ressenti sur cet opus. Pleasure pourrait être qualifié de, et je ne pèse pas mes mots, petit bijou. Chacun peut trouver son plaisir lors de la découverte des onze titres. Envie d’une petite douceur ? « Lost Dreams » sera vous faire chavirer, besoin d’une chanson post break-up ? « I Wish I Didn’t Miss You » est pour vous. Néanmoins, un fil rouge semble teinter les différents morceaux. En effet, des consonances blues, trip hop et son côté « indie » viennent habiller en douceur les riffs de guitare et la voix sensuelle et fraîche de Leslie.

Pleasure est l’album qui se ressent avec les tripes, avec son âme. C’est un peu comme si l’artiste s’adressait directement à nous, dans un bar, dans son salon, dans son jardin etc. Ce nouvel opus est cru, il est à vif. Ce qui donne l’illusion que le passage du studio à l’écoute est très court.

La canadienne emprunte des sentiers qu’elle n’avait jusqu’alors jamais empruntés. Feist a voulu explorer plusieurs thèmes comme la solitude, l’amour, la tendresse, le rejet, la rêverie etc. Ce qui rend l’album plutôt complet.

Vous êtes surement entrain de vous dire « une p’tite minute cocotte, t’as même pas un morceau préféré ?? » Bien évidemment que si mais je laissais un peu traîner le suspens. Bon, je vous le donne en mille. Celui qui est pour moi un peu comme le chocolat sur une crêpe, la mousse dans son bain, le café du matin mais aussi le happy hour spécial Mojito, c’est « I’m Not Running Away ». Coup de cœur intersidéral en sucre, avis personnel bien entendu, de tout l’album.

A votre tour d’écouter Pleasure sans culpabiliser car il n’y a pas de mal à se faire plaisir (bruit de cymbale svp) !!! Si vous désirez voir de vos mirettes à paillettes et entendre de vos oreilles en velours, Leslie Feist se produira sur scène le 14 août prochain au Brussels Summer Festival. Allez viens, on est bien..