décembre 28

Étiquettes

Angel Olsen – My Woman

Angel Olsen n’aura pas lâché la barre en 2016 avec son troisième album intitulé My Woman (sorti chez Jagjaguwar). Ainsi l’américaine a su évoluer au fil de ses trois albums. 2012 a sonné le départ avec Half Way Home. Et c’est avec Burn You Fire for No Witness que la presse et les auditeurs se sont penchés sur cette femme volontaire. Pourquoi? Elle écrit, compose, chante et joue tous les instruments. Pas mal pour cette native de St-Louis (Missouri) qui a commencé à chanter à ses sept ans.

Angel Olsen - source : facebook

Angel Olsen – source : facebook

My Women comporte onze titres où le thème central est la femme. Cet album n’a pas de portée féministe. Il comporte les bouleversements liés à l’indépendance d’une femme de notre époque. Angel a posé son regard sur cette thématique.

Ce nouveau LP contient un changement. Angel Olsen s’est aménagée des espaces pour chanter. L’américaine fait attention à sa voix. Elle l’ajuste et ainsi explore de nouveaux territoires. Woman témoigne de cette quête. L’ombre de Beth Gibbons plane d’ailleurs sur ce track. Sur Not Gonna Kill You, c’est Polly Jean Harvey qui vient à nous. La base folk s’étiole et fait place à un indie rock imprégné pour Give It Up ou Shut Up Kiss Me. La passion des 50′ pour la belle américaine refait également surface sur Never Be Mine. Quant à Intern, ce morceau ouvrant l’album fait peut-être place au(x) future(s) composition(s) où se mélangeront clavier & mellotron.

Angel Olsen aura défendu avec sincérité ses compositions durant toute la seconde moitié de l’année sur scène (USA & Europe). Elle fut accompagnée de cinq musiciens de qualité.

Angel Olsen & son band

Angel Olsen & son band – source : facebook

En guise de conclusion, My Woman fait partie de nos favoris pour cette année et renforce la place de cette artiste dans le paysage musical. Pour les lecteurs belges, notez la présence de l’américaine aux NUITS 2017 à Bruxelles au mois de mai (17/05).