Lucy Dacus – No Burden

Lucy Dacus - crédit photo : Daniel Dorsa

Lucy Dacus – crédit photo : Daniel Dorsa

Au titre de « la fille la plus cool de l’année » figure sans conteste l’américaine Lucy Dacus. Cette jeune artiste (21 ans) au visage poupon a sorti en début d’année son premier album. No Burden est d’abord distribué par EggHunter Records. Le succès naissant rattrape la native de Richmond. Et c’est le label Matador Records qui rafle la mise. Il la signe au printemps. Chemin faisant, la singer/songwriter a pas mal bourlingué cette année aux côtés de Daughter, Car Seat Headrest ou Julien Baker et prochainement avec Hamilton Leithauser. En témoigne cette chouette vidéo réalisée par Matador qui mixe les images du quotidien (sur scène et en dehors) durant la tournée avec l’énergique single I Don’t Wanna Be Funny Anymore en fond sonore :

Les neuf titres de No Burden témoignent d’une sacré dose de maturité. Passé le power single (I Don’t Wanna Be Funny Anymore) en ouverture, on retrouve une belle brochette de tracks « Indie Rock » semblable à Strange Torpedo ou Troublemaker Doppelgänger. Mais Lucy Dacus y dessine également un folk rock à la patte contemporaine comme en attestent les remarquables Dream State et Map On A Wall. C’est en toute décontraction que l’américaine pose sa voix au timbre distinctif tout au long de l’album. Ce premier opus est remplis d’observations ironiques sur ses propres expériences et ses imperfections.

https://lucydacus.bandcamp.com/album/no-burden

Nous devrons certainement patienter le printemps prochain pour retrouver Lucy sur scène en Europe. En attendant, on vous laisse avec cette artiste attachante aux mains de La Blogothèque pour un Take Away Show urbain à Manhattan :