septembre 04

Étiquettes

Warhaus – We Fucked A Flame Into Being

warhaus+

Warhaus est le nouveau groupe de Maarten Devoldere, deuxième chanteur du groupe belge Balthazar. Un bagage musical qui ne manque pas de se faire ressentir dans ce premier album « We Fucked A Flame Into Being », sorti chez [PIAS]. Le premier single The Good Lie contextualise bien cet album, bien plus blues et plus calme que Balthazar. Définitivement moins pop. Lors de la première écoute, on attend patiemment que la chanson décolle. Mais au bout de 3 minutes 43 , il faut se rendre à l’évidence : bien que la chanson soit bien foutue, elle reste un peu trop plate à mon goût. Et trop calme pour ceux qui avaient des espérances à la hauteur de la pop sucrée de Boatman ou Hunger At The Door de Balthazar. I’m Not Him reste vraiment dans la même veine que leur premier single. Il démarre par le même son de batterie et reste dans le même tempo plutôt lent. Against the Rich, quant à lui, est plus groovy et aurait même sa place sur la BO de Gatsby Le Magnifique. Dès les premières mélodies, on sent la mélodie nous envahir, et nos épaules se mettre à danser. Petite surprise, Beaches, le cinquième morceau est uniquement instrumental et plus funky. Cela surprend et fait du bien à la fois de voir que Warhaus peut sortir de sa zone de confort. Les influences sont donc multiples sur ce premier essai pour Martin Devoldere. Par exemple Time And Again, dernier morceau de l’album qui rappelle la discographie de Gainsbourg.

Un bon album donc, mais qui risque de décevoir les fans éternels de Balthazar qui s’attendaient à une pop sucrée du désormais mythique groupe belge. Mais Warhaus se débrouille plutôt bien, et l’album est plutôt plaisant à écouter. A retenir : le morceau Memory.

Si vous avez loupé Warhaus au Pukkelpop, ils seront à l’affiche du Leffingeleuren le 9 septembre à Middelkerke et le 14 octobre au Réflektor à Liège.