mai 25

Étiquettes

Habité par la musique de Dan San

En référence à l’architecture (avec Shelter comme intitulé de ce second LP), Red Line (premier track) est la porte d’entrée vers onze nouvelles chansons du sextuor liégeois. Dan San a soigné tous les détails de cette belle demeure. Et cette fois-ci, ils ont remis les clés à un architecte du son. Après sondage auprès de pointures internationales, c’est Yann Arnaud qui sera choisi. Il faut dire que ce producteur a de jolies références en la matière avec Syd Matters, Phoenix ou Air. Le choix semble pertinent au vu du résultat final.

Dan San en studio avec Yann Arnaud - crédit photo : Gilles Dewalque

Dan San en studio avec Yann Arnaud – crédit photo : Gilles Dewalque

Dans ce nouvel écrin, Dan San conjugue les paradoxes. D’une volonté commune à épurer les compositions, le groupe et leur producteur sont parvenus à donner de la densité. On retrouve une intensité et de la texture sur plusieurs plages de l’album : Ocean, Red Horse ou Nautilus I par exemple. Contradictions également dans les thèmes choisis (pulsion de mort, éloignement de l’enfance, angoisses, etc.) et ces nuances lumineuses qui subliment des titres comme Dream ou Somewhere. Au fil de la visite, Nautilus I & Ocean font écho à l’harmonie d’un groupe comme Other Lives. Les claviers de Dream & Red Horse répondent à l’artiste français Syd Matters.

D’une parenthèse collégiale (The Feather, Yew, Pale Grey pour les projets solos), Dan San est revenu avec une maturité certaine. Le choix d’un producteur, un nouveau batteur en la personne d’Olivier Cox et les recherches de sonorités sur les claviers apportent un réel plus à ce second opus.  C’est définitivement un bien bel abri que nous offre là Dan San. Et cet album comptera dans la carrière des liégeois!

On ne peut que vous conseillez d’aller écouter cet été Dan San en live. Le groupe a laissé d’excellentes impressions lors des deux concerts donnés dans le cadre des Nuits16 à Bruxelles & Liège. Ils passeront par la Suisse le week-end prochain, la France début juin avant de combiner le Canada et la Belgique en juillet (Les Ardentes, Dour Festival & les Francos de Spa).

On termine ce papier avec la captation de The Call par Bruxelles Ma Belle au Palais d’Egmont avec Leticia, Olivier, Thomas, Maxime, Jérôme et Damien.