janvier 06

Étiquettes

JENNYLEE « Right On! » (Rough Trade)

JennyLee_RightOn_packshot

On connaissait Jenny Lee Lindberg pour avoir officié en tant que bassiste dans le groupe Warpaint, quatuor féminin responsable du prenant « The Fool« , explorant le versant gothique de la dream-pop dans ce qu’elle a de meilleur. Une agréable surprise dont il conviendrait de renommer le genre « nightmare-pop » tant leur musique explore davantage la crypte dévastée d’une église une nuit de pleine lune qu’un ciel ensoleillé peuplé de nuages immaculés. On en a donc vite fait notre disque de chevet durant les longues soirées de cafard hivernales. C’est ainsi que la nouvelle de la sortie du premier album solo de leur chanteuse bassiste fut accueillie à bras (tailladés) ouverts. Déjà, avec son titre immédiat qui claque comme un ordre impérieux, on aurait pu s’attendre à plus d’urgence et de concision. Sur ce point, pas de déception : avec ses dix titres en 37 minutes, la demoiselle se montre plus directe que dans son autre combo, les ambiances cafardeuses prenant moins de temps à s’installer. Car en effet, les sombres ambiances demeurent. Si on s’attendait à un projet plus lumineux et enjoué, c’est rappé. On ne sort pas du climat gris et pesant (dés l’intro en forme de couvercle baudelairien), même si les penchants post-punk du gothique sont davantage mis à contribution. Les nombreux amateurs de Warpaint seront donc en terrain connu. On leur aura juste rajouté un peu de vitamine estampillée Joy Division du premier album dans leur mixture (les lignes de basse rappelant fortement Peter Hook). La chanteuse ose même s’énerver et n’hésite pas à hausser le ton à plusieurs moments, toutes percussions tribales dehors (Riot). Elle se montre alors moins convaincante en Nina Hagen forcée. C’est bien lorsqu’elle use de sa voix envoûtante si reconnaissable (sur les magnifiques Boom Boom ou Never) qu’elle parvient à conquérir l’auditeur qui se dira au bout de ce premier essai réussi qu’il tient là une artiste d’exception. On attend la suite avec impatience.

jennylee-warpaint-mia-kirby