juin 22

Mots-clefs

ALGIERS « s/t » (Matador)

Algiers - first LP

Algiers – first LP

Sur le papier (plus exactement le dossier de presse), le cocktail post punk/gospel pouvait laisser craindre le mariage contre-nature, l’expérimentation arty élitiste, voire l’indigestion. Les doutes disparaissent heureusement dès le premier titre. En effet, ce trio partagé entre le sud des États-Unis et l’Angleterre rejoint le clan des chercheurs efficaces que sont TV On The Radio, These New Puritans ou encore Wu Lyf (dans une moindre mesure). En gros, des diplômés de l’école de Talking Heads période Fear Of Music, où les professeurs favorisent les mélanges de cultures, en ne perdant pas de vue un des objectifs primordiaux : parler aux foules. Et les foules, Franklin James Fisher (chanteur-guitariste) est prêt à s’en occuper. Les prendre de front, leur tirer l’oreille, se charger des problèmes de la jeunesse 2.0 sur ses épaules, vêtu de ses habits noirs de prêcheur annonçant l’apocalypse. En vérité, il nous le dit, des périodes (encore plus) sombres nous attendent. Fuyez les soirées skins et les alcools blancs, mes enfants, le jugement dernier viendra de l’abus des comptes Twitter et des réseaux sociaux. Ses armes : une voix âcre et chaude comme du charbon (entre Nick Cave et Kele Okereke) et une musique tribale et industrielle qui allie la violence urbaine (rythmes martiaux des machines) et la chaleur organique (pianos mélancoliques, riffs de guitares puissants), créant ainsi l’élévation des âmes recherchée. On jurerait assister à une messe à Harlem en 2023, peu de temps après un holocauste nucléaire, et dont l’orchestre serait Suicide. Une église qui a vu passer de bien émouvantes cérémonies : des enterrements (Games), des chants d’esclaves (Blood et ses chœurs emplis de spiritualité), mais aussi des louanges (Black Eunuch et ses claquements de mains), un glas sombre annonçant chacune des liturgies (Old Girl). Alors bien sûr, le sermon ne convainc pas à tous les coups. Et on grimace une ou deux fois devant des boîtes à rythmes lorgnant parfois dangereusement vers New Order (Irony. Utility. Pretext.). Mais très vite le désarroi laisse place à la séduction. Et bon nombre de nouveaux fidèles risquent de se presser devant les portes de la chapelle, magnétisés eux aussi.

Algiers - source : Matador Records

Algiers – source : Matador Records

N.B. : Algiers est annoncé en ce jour au #PKP15