Soirée royale à l’Ancienne Belgique

Nouvelle soirée aux Nui…. Ah non ! Ce soir, l’endroit où il fallait être, c’était à l’Ancienne Belgique pour une soirée 100% belge avec deux têtes d’affiches : l’une francophone avec Girls in Hawaii et l’autre flamande avec Intergalactic Lovers. On fête les 35 ans de la salle bruxelloise. Une soirée où des dizaines d’ambassadeurs sont conviés pour découvrir ce que la Belgique a à offrir sur le plan musical. Le ministre Reynders, le ministre flamand de la Culture Sven Gatz et le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur étaient également accompagnés par le Roi et la Reine. Rien que ça!

Le concert devait commencer à 19h45. Mais comme le couple royal n’était pas encore dans la salle, il a fallu encore patienter un quart d’heure. C’est Francesca Van Thielen de VTM qui nous annoncera l’arrivée du couple royal. Mauro Pawlowski, seul à la guitare, joue la Brabançonne.. Si ça ce n’est pas la classe! On se croirait au Super Bowl où l’hymne nationale américaine est chantée avant le match.

Maintenant, place au premier groupe de la soirée, qui n’est pas vraiment une première partie puisque c’est directement Girls in Hawaii. Ce concert revient à un set électrique contrairement à la tournée acoustique qui s’est achevé au BOZAR en décembre dernier. On se posera néanmoins quelques questions sur « l’intérêt » de rejouer une setlist largement accentuée sur le dernier album sorti déjà depuis septembre 2013. On aurait aimé un brin de folie et des raretés pour ce concert qui ne semblait pas s’inscrire dans une tournée habituelle. Un concert relativement classique, avec Antoine qui vient devant le public sur Time to forgive the winter et un final sur Flavor où il saute du haut d’un ampli. C’est un peu du déjà vu et ça manque de spontanéité. On se posera la question du pourquoi faire un concert au Brussels Summer Festival cet été puisque finir au BOZAR était suffisant.

Après cela, tous nos « amis » du balcon quittèrent la salle. J’ai cru un instant qu’ils étaient juste venus pour les caméras. Les chaines de télévision s’étaient déplacées en masse pour cet événement. En réalité le Roi et la Reine sont partis en coulisse pour rencontrer les artistes de la soirée et ils  sont revenus pour la suite avec Intergalactic Lovers qui représente la partie nord du pays.

Le groupe néerlandophone, qui est en pleine tournée européenne pour son second album, était également en terrain conquis. Les musiciens sont alignés sur scène avec la chanteuse Lara Chedraoui (au centre). Celle-ci nous offrira des pas de danse sur la plupart des chansons. A noter un petit problème de guitare sur Bruises où Lara (après d’insistants appels à l’ingénieur son) a finalement dû se déplacer pour lui parler pendant le titre. On imagine bien l’agacement que ça a pu procurer au groupe. Mais ils sont restés professionnels. Après un premier rappel sur le tube Shewolf du premier album, le Roi Philippe 1er et la Reine ont quitté la salle en saluant la plèbe. Mais ils sont partis trop tôt car Intergalactic Lovers est revenu pour le second rappel qui commença après 22h30. Une chance que le bourgmestre était présent pour lever le couvre-feu habituel et permettre au groupe de continuer.

Lara revient sur scène pour nous dire que le meilleur est à venir avec DJ Reynders. On sent la blague pas trop assumée mais elle avait envie de la faire. La soirée se conclura sur The Fall sur le coup de 22h45.

Une belle soirée avec deux bonnes affiches! On regrette le manque d’originalité des Girls qui auraient pu se permettre de tenter des choses. Vu que la promotion de l’album est largement terminée maintenant et qu’ils sont en période de transition. Intergalactic Lovers a prouvé qu’on pouvait compter sur eux à l’avenir après un deuxième album de qualité. Espérons qu’ils ne tentent pas de gravir trop vite les échelons.. Comme un certain Oscar and the Wolf qui est déjà au Sportpaleis alors que ça ne semble pas encore justifié.

 

Le show filmé pour Intergalactic Lovers via l’AB :