La musique refait un tour en ville!

Ce 29 avril débutera à Arlon la 7ème édition des Aralunaires. Ce festival urbain progresse d’année en année. Les organisateurs motivés ne cessent de chercher des lieux originaux dans le patrimoine arlonais et de nouveaux concepts. Une « sieste acoustique » fera son entrée au Palais le dimanche 3 mai à 14h . L’idée de Bastien Lallemant a charmé l’équipe des Aralunaires. L’auteur compositeur français sera accompagné de J.P. Nataf, Camélia Jordana et Babx.

L’affiche du festival est hétérogène dans ses styles musicaux et les choix de groupe. C’est un pari pour les organisateurs de parvenir à faire venir des artistes en devenir et des pointures notables. Jacky Terrasson (pianiste de jazz) par exemple est considéré par le New York Times magazine comme un des trente artistes susceptible de changer la culture américaine dans les années à venir. Il sera accompagné le samedi 3 mai de l’éblouissant trompettiste Stéphane Belmondo. Après plusieurs rendez-vous manqués, Mélanie De Biasio posera sa voix dans l’église du Sacré-Coeur en clôture le dimanche. Autour de ces deux événements viennent se greffer une multitude de concerts et d’activités sollicitant même les citoyens arlonais (parcours musical gratuit chez les habitants). Notons une soirée « noir-jaune-rouge » autour du projet The Belgians pondu par les déjantés The Experimental Tropic Blues Band. Ils seront accompagnés ce soir là par le rock sonique d’It It Anita. Les enfants ne sont pas oubliés puisque Les Déménageurs sont à l’affiche avec un tout nouveau spectacle : Danse avec les gnous.

Nous vous conseillons vivement de surfer quelques minutes sur le site web pour obtenir toutes les informations nécessaires sur les Aralunaires 2015. Le tout se trouve ici : programme 2015

Chronique Du Son met en avant quelques groupes à suivre durant ces cinq jours :

  • Alamo Race Track, les bataves viennent de publier un quatrième album énergique & homogène. Autour d’un son indie US, on croise en chemin MGMT, Sparklehorse ou les Shins. Ils seront présents également aux NUITS 2015 avant leur compatriote Jacco Gardner ;
  • Adrian Crowley, une découverte pour nous. L’artiste irlandais déploie son spleen & sa mélancolie sur son nouveau LP intitulé Some Blue Morning. Ce folk est un appel du pied aux amoureux de James Yorkston ou Bill Callahan ;
  • PAON, l’oiseau chante de plus belle! C’est avec une création unique que le quatuor se rendra à l’église Saint-Donat le 1er mai. Sur le thème de la célébration et de la communion en référence au lieu, PAON présentera sa première production sortie ce mois-ci. On attend avec impatience cet exercice particulier ;
  • Couple dans la vie comme sur scène, nous irons applaudir Peter Kernel & She Keeps Bees. Les premiers proposent un rock brûlant aux accents punk noisy. Tandis que les seconds partagent des séquences rock proches de la « Queen » PJ Harvey ;
  • MLCD, les liégeois ont sorti l’année passée The Smoke Behind The Sound. Album parfaitement produit, le groupe soigne ses lives avec énergie et conviction. On sera attentif aux interprétations de Fire ou Change In My Heart ;
  • Get Your Gun. Sous la bannière danoise se cache une formation rock aux riffs sombres & obsédants! Leur musique fait la part belle aux guitares.

Nous aurions pu citer également : Jessica93, Scarlett O’Hanna, Li-Lo*, Cloé du Trèfle, Jenny Lysander, Showstar, etc.. Excellent festival à toutes & tous!