Mon Top Albums 2014

Comme chaque année, je vous propose un Top 10 totalement subjectif des albums de l’année 2014. D’autant plus subjectif que pour tout vous avouer, cette année, j’ai moins écouté d’albums qu’à mon habitude : 70 environ contre plus d’une centaine les années précédentes. C’est donc pourquoi ce Top ne sera peut-être pas aussi exhaustif.

D’autant plus que cette année ne m’a pas paru très enthousiasmante. Pourtant il y’avait matière avec quelques-uns de mes artistes préférés comme Eels, Damon Albarn, Baxter Dury, Rich Aucoin, BRNS, Breton. Mais les deux premiers ont livré des albums très personnels et à l’efficacité loin d’être immédiate, d’autant plus qu’ils sont sortis l’été. Un choix pas vraiment judicieux pour plonger dans l’ambiance qu’ils cherchent à transmettre. Même si avec le temps j’ai su apprécier Everyday Robots de Damon Albarn à sa juste valeur.

Baxter Dury a livré un bon album pop, bien que trop court, mais qui jamais ne pourra faire oublier l’excellence d’Happy Soup. BRNS après des EPs remarquables ont pris quelques risques musicaux en s’évitant de rester dans un certain confort (c’est à leur honneur). Malheureusement l’album Patine, qui reste pourtant bon, ne m’a du coup pas autant marqué que je l’espérais. Et les derniers, Breton, m’ont laissé dans l’indifférence la plus totale avec War Room Stories qui remonte à février.

Même si je l’apprécie beaucoup, je vais éviter d’en faire des tonnes sur le bon album (mais rien qui ne vaille un top 3) de Christine & The Queens, au contraire des médias français. On a également eu un album de The Roots, trop déroutant pour figurer ici. Et le pétard mouillé Jungle, aussi répétitif et vide en album qu’en concert. Pourtant, les premiers singles et clips me laissaient dans l’impatience.

Mon Top 10 ne contiendra donc aucun des noms sus-cités mais des groupes qui d’un point de vue objectif, n’ont peut-être pas livré les meilleurs albums de l’année, mais qui ont en tout cas marqué mon esprit. Et puisque c’est MON Top 10… C’est parti !

N°10 EMA – The Future’s Void

Un album qui me rappelle le dernier des Yeah Yeah Yeah’s. Et ce n’est pas pour me déplaire.

N°9 WHAT ?! (William Onyeabor)

Cas un peu particulier ici : Si les oeuvres du nigérian William Onyeabor datent (7 albums entre 1977 et 1985), il n’en demeure pas moins un artiste marquant de 2014. Les albums qui étaient introuvables jusqu’ici sont ressortis remastérisés. Un groupe d’artistes s’est également formé cet été pour lui rendre hommage, comme au Pukkelpop (le live vidéo est disponible ici). Un hommage qu’on retrouve aussi avec cet album remixé What ?!, qui existe grâce à The Vaccines, Hot Chip, Caribou et j’en passe.

N°8 Damon Albarn – Everyday Robots.

Comme dit ci-dessus, j’ai mis du temps avant d’accrocher. Que l’été passe, tout simplement. Mon live-report du concert à Londres ici.

N°7. Royksopp et Robyn – Do It Again.

Ce n’est ici qu’un EP. Dans un premier temps, je l’avoue, cet EP ne m’aura pas marqué plus que cela. Mais l’expérience live au Pukkelpop a véritablement changé tout ça. Difficile après ce séjour de ne pas écouter en boucle et inlassablement Do It Again. Pour relire mon avis sur le concert, c’est par .

N°6 Glass Animals – ZABA.

On change des ambiances jusque-là présentes dans ce Top, avec le psychédélisme des anglais de Glass Animals. Une invitation à danser, et à voyager.

N°5. La Belgique. 

Je vais tricher : Trois groupes belges ont marqué cette année 2014 et je n’ai pas envie de les départager. AmatorskiFrom Clay To Figures, ChampsDown Like Gold (chronique), Oscar & The WolfEntity (live-report). Les derniers seront en tournée début 2015 en France, on espère que les deux autres les suivront rapidement.

N°4 MURKAGE – Of Mystics & Misfits

Je ne suis pas assidûment les sorties hip-hop mais je n’ai pas décroché des mancuniens de Murkage depuis ma découverte à Dour 2011. Et puisqu’ils sont anglais, la France reste assez importante pour eux : Ils se produiront de nouveau en France en 2015 et ont même quelques chansons en collaboration avec des français sur l’album (1995, Orelsan).

N°3 Spoon – They Want My Soul.

Encore un très bon album de Spoon, 4 ans après l’excellent septième album Transference multi-récompensé en 2010 par la presse musicale. Le groupe a pris son temps pour livrer un album presque aussi bon. Chacune des compositions, portées par la voix éraillée de Brit Daniel et les claviers/synthés/percussions séduisent immédiatement l’auditeur.

N°2. Eyedress – Hearing Colors

Vous pouvez retrouver ma chronique de la mixtape de cet artiste philippin ici, coup de coeur de ce début d’année. Il reste encore assez discret sur le territoire européen. Et pour cause, faute d’avoir un passeport valide il avait dû annuler toute sa tournée estivale en Europe, dont sa date prévue au Pukkelpop. On n’a plus qu’à espèrer le voir rapidement en 2015…

N°1. Woman’s Hour – Conversations

J’en avais parlé un peu plus tôt dans l’année, à lire ici si vous voulez en savoir plus. Je n’ai pu décrocher de l’album avant plusieurs mois. Sans un doute l’album que j’ai le plus écouté en 2014. Et le travail apporté sur les clips ne gâche rien. Certes, ce n’est pas le plus festif des albums mais n’écoutant désormais la musique principalement que le soir, c’est à titre personnel parfait pour finir sa soirée et débuter sa nuit. De quoi me faire patienter jusqu’à la sortie, j’espère rapidement, du prochain album de Daughter qui sont en studio depuis septembre.

 

J’aurai également pu citer les albums de Coming Soon, First Aid Kit, FKA Twigs qui auront pas mal marqué mon attention cette année. Les premiers sont les seuls représentants français cités dans cet article. First Aid Kit, dans un genre pop similaire / facile d’accès, a son charme avec les belles voix des deux sœurs suédoises. FKA Twigs avec son LP1 aussi génial que sa prestation live fut horrible au Pukkelpop.