Benjamin Booker et son rock’n’roll-blues

Benjamin Booker

Benjamin Booker

Le rock’n’roll blues de Benjamin Booker ne passe pas inaperçu. Invité à se produire sur le Late Show de David Letterman, le jeune afro-américain s’est vu offrir le privilège de jouer en première partie de Jack White.
Happé par le label Rough Trade, Booker a sorti, il y a peu, son premier album éponyme.

Natif de Tampa Bay en Floride et installé à la Nouvelle Orléans, Benjamin poursuit son ascension fulgurante dont Violent Shiver est le titre qui signe le début de sa popularité.

Le guitariste et chanteur, Benjamin Booker, marque le coup en alliant le rock et le blues dans une énergie fantastique. Puisant son originalité dans les années 70, ce premier opus est  prémisse d’un début de carrière remarqué.

Accompagné de Max Norton à la batterie, le duo a très vite compris que les sonorités « stoner / rockabilly » étaient le ticket gagnant.

Have You Seen My Son et Happy Homes sont pointés sur la toile. Mais c’est pourtant à Wicked Waters que l’on décerne notre petit coup de cœur de cette première production que l’on doit d’ailleurs à Andrija Tokic d’Alabama Shakes.

L’originalité est quelque chose de difficile à trouver de nos jours. Booker a réussi à nous proposer quelque chose de beau, brut, avec des imperfections mais accompli!

Pour info, la salle voutée du Witloof Bar au Botanique accueillera l’artiste ce 20 novembre.