Le Bilan du Pukkelpop 2014

Live-report et photos du jeudi.

Live-report et photos du vendredi.

Live-report du samedi.

LE BILAN DE PUKKELPOP 2014

Pukkelpop est en passe de devenir mon festival annuel désormais. Cela ne fait plus aucun doute. Donc rappelons quelques faits en 2013 pour proposer une petite comparaison.

Mon Top 5 2013 était :

1- NIN, 2- Daughter, 3- Badbadnotgood, 4- Triggerfinger, 5- Alabama Shakes / CHVRCHES

Avant de proposer celui de 2014, je reviens sur le festival en lui-même :

L’édition 2013 avait déjà été parfaite. Mais cette année me semble largement supérieure. Il y avait moins de groupes « non headliners » qui m’intéressaient à voir sur la Main Stage. J’ai donc pu profiter plus des conditions parfaites sous les chapiteaux. Le son fut une nouvelle fois incroyable pour un festival (sauf pour FKA Twigs). Je ne saurai même pas déceler concrètement une différence avec une salle. L’expérience d’une seconde visite au #pkp amène aussi à mieux estimer les coûts pour la bouffe afin de manger à l’économie. Il y a aussi le fait que les têtes d’affiches étaient tout simplement meilleures. Franz Ferdinand est passé partout en France. Neil Young a annulé. Eminem fut très décevant (euphémisme). The XX n’a rien d’une tête d’affiche pour un français. Seul NIN tirait complètement son épingle du jeu.

L’autre grosse différence avec l’année passé est que le Pukkelpop a semble t’il dévalisé plusieurs magasins la Foir’Fouille pour proposer toujours plus de feu d’artifices, des canons à confettis, etc. Bref, ça pétait un peu dans tous les sens et toujours à des moments opportuns. Même si on en a eu une grosse dose sur Macklemore & Ryan Lewis, un spectacle à l’américaine. J’apprécie toujours la circulation très aisée dans le festival. On ne se marche jamais dessus sauf exception pour les plus gros headliners. Il est très facile de toujours se placer dans les premiers rangs. Ce fut possible pour 90% des concerts que j’ai fait. Et les gens sont tous chaleureux.

Se retrouver également entouré d’étrangers est dépaysant. Cela permet aussi de profiter de meilleures ambiances pendant les concerts : la proximité avec les groupes belges de qualités, leurs nombres (Balthazar, Oscar & The Wolf, Float Fall) et la maîtrise de l’anglais aide (Robyn pour en citer qu’un). Ce n’est pas aussi facile ailleurs. Et comme en France on est très mal servi avec notre anglais et sur la qualité des groupes populaires locaux (Skip The Use, Shaka Ponk)..

Clairement, ce festival fut le plus beau de ma vie. Mention spéciale jeudi qui fut encore plus incroyable que la journée au Main Square Festival 2011 qui m’avait fait vivre des concerts comme Kaiser Chiefs, The National, Arcade Fire ou encore Kasabian. Le vendredi ne fut pas en reste tandis que le samedi est plus en retrait. A bien regarder, en trois jours, j’ai vu quasiment autant de concerts « mémorables » que sur ma centaine de concerts passés. C’était une édition incroyable. Il me faudrait citer plus d’une quinzaine de groupes si je devais citer tous les groupes d’une qualité minimale de mon 5ème de 2013. C’est dire.. Je vais m’arrêter à un top 10. C’est très difficile à départager! Mais je tente..

Top 10

1 – Royksopp & Robyn. En ayant raté la partie Royksopp, qui par chance était visiblement décevante.

2 – Mø. Contrairement à Janelle Monae ou St Vincent, je n’étais pas un fan acquis d’avance. Grosse surprise!

3 – Outkast. Avec le sérieux et le sourire. Concert à l’image de la carrière du groupe. Légendes du hip-hop.

4 – St Vincent. Amoureux.

5 – Janelle Monae. St Vincent jouait dans des conditions un peu meilleure. Seule différence qualificative entre les deux.

6 – Float Fall. Quelle différence entre 2013 et 2014.. C’était devenu presque inespéré. Yeux humides.

7 – Atomic Bomb! The Music Of Williams Onyeabor. Hot Chip, The Rapture, LCD Soundystem, etc sur la même scène!

8 – Oscar & The Wolf. Beau. Méconnu en France mais suscite autant d’engouement qu’une tête d’affiche. Wow.

9 – Macklemore & Ryan Lewis. Plus gros show du festival. Il est aussi tombé au bon moment.

10 – Balthazar. Troisième fois que je les vois pour la même tournée. Toujours la même perfection.

 

Portishead (2 morceaux de luttes contre le mur du son), The National (un peu déçu quand même) ne seraient pas loin derrière. Avec tellement d’autres bons groupes : Cut Copy, Glass Animals, QotSA (malgré tout). Et pourquoi pas Slowdive un peu en dessous, Maybeshewill, Boy & Bear. Difficile d’y voir une limite..

C’est plus facile de parler de ce qui a été décevant : Lucius sans surprise donc rapidement parti, The Neighbourhood à moindre mesure, tout comme Editors sans grand intérêt musical et scénique. Mais surtout FKA Twigs! D’une horreur absolue avec des basses qui explosaient les tympans. Sentiment peut-être provoqué par la malchance d’un son exceptionnellement mal calibré. Mais cela commence à faire beaucoup d’excuses alors que pas un seul autre concert a eu un son mauvais sur 35h de musique. Je demande à revoir quand même, l’album est excellent.

Mes regrets ? Ne pas avoir pu voir plus longtemps Thurston Moore. Les clashs qui m’ont aussi fait rater Kelis et Cage The Elephant (les deux c’était cool à priori), Sharon Van Etten (c’était déjà plus ordinaire parait-il) ou encore Jungle (très bon j’imagine). D’une importance un peu plus faible, The War On Drugs, Black Lips, Temples et Anna Calvi. Il y aurait presque de la place pour une quatrième journée de festival! Même si les jambes ne seraient pas du tout d’accord.

Un dernier mot pour le Pukkelpop peut-être ? A l’année prochaine! C’est acté. Je ne peux pas vivre sans toi. Tu as même ringardisé l’amour que je portais au festival de Dour. Bravo! Il va psychologiquement falloir se préparer à ce que soit moins bien quand même. Ce n’est pas possible autrement malheureusement. Et merci à ceux qui m’ont entouré pendant trois jours et quatre nuits de Pukkelpop. C’était super.

Pukkelpop ?