Juillet 2014, les albums manqués sur CdS

L’été progresse tranquillement. On vous parle des albums qui nous ont échappé durant ce mois estival.

On parle de l’Australie en deux temps. The Acid est une formation triangulaire articulée autour des producteurs Adam Freeland et Steve Nalepa. Le chanteur australien, Ry X (officiant également sous Howling), complète le trio avec sa voix & son écriture. Après la sortie d’un premier EP (éponyme) où l’on retrouvait les excellents titres comme Animal, Basic Instinct ou Fame, Liminal (premier album) vient combler notre soif d’écoute pour ce projet discret. Concentration de textures synthétiques et de sons organiques, The Acid rassemble cette substance avec la voix inclassable de Ry X. Il se détache des titres comme Veda, Ghost ou Red. Le trio va entamer une tournée en septembre en passant à Gand ou Besançon. A ne pas manquer!

https://soundcloud.com/the-acid-sounds/red

 

Toujours sur les terres australes, Angus & Julia Stone reviennent sous la formule duo pour livrer un troisième album éponyme sous la houlette du producteur Rick Rubin. Sur ce LP, il n’y a pas de réelle innovation ou de nouveauté. Le groupe utilise toujours sa douceur et sa subtilité dans les arrangements. Frère & sœur mêlent leurs voix sur plusieurs titres de ce nouvel album. On a extrait des treize morceaux Grizzly Bear au format « radio FM », l’efficace A Heartbreak, Get Home ou Little Whiskey. L’ensemble est articulé autour d’une basse, guitare et batterie. La production est de bon goût et ne verse jamais dans des effets hétéroclites ou baroques.

 

https://soundcloud.com/angusandjuliastone/sets/albumsampler

 

peahi-320x320Sun Rose Wagner et Sharin Foo, les danois de Raveonettes, sont de retour deux ans après Observator.
Treize ans d’existence animent déjà le duo qui propose aujourd’hui son 7e album intitulé Pe’Ahi. Comme toujours ils créent la surprise puisque aucune promotion n’as été faite en amont de la diffusion de ce nouvel opus. Un modus operandi qui leur réussit toujours bien! Le duo s’offre la coopération de Justin Meldal Johnsen en tant que producteur. Sans doute le détail qui fera que certains titres tels que Kill ou When Night Is Almost Done se démarquent de l’album.
Sorti le 22 juillet, Pe’Ahi est plus rock, plus énergique que ces prédécesseurs. Il est, par ailleurs, l’un des meilleurs albums du groupe.
Pour cette nouvelle production, The Raveonettes a décidé de changer de label. Ils ont cette fois opté pour Beat Dies.
Avec ce genre surf rock, nul doute que ce soit l’idéal pour l’été !

https://www.youtube.com/watch?v=MKDr00jhqaM

10349951_678068512272832_5053290307501868405_nAprès avoir fait le buzz l’été dernier avec des titres tels que Platoon ou Heat, le duo anglais de Jungle remet le couvert. T & J propose un album éponyme pour ce mois de juillet.
Distillé titre par titre pour teaser ce premier album, Jungle est résolument un mix électro-funk tirant sur le disco.
Peu d’informations ont fuités sur le duo qui souhaite garder l’anonymat. Pas de photos, ni de biographie. Simplement des vidéos postées sur internet qui ont rapidement fait le tour de la toile! Excepté le côté hype, on ne comprend pas trop chez Chronique du Son, l’engouement que suscite le groupe…

https://soundcloud.com/jungle-8

eluveitieoriginscdLe folk métal est mis en lumière avec ce nouvel opus d’Eluveitie. Origins est un format intéressant. Composé de 16 titres, l’album est un concept original puisqu’il allie plusieurs légendes et contes de la mythologie celtique! De la création du monde, aux différentes divinités, en passant par les batailles gauloises.. Bref, vous voyagerez dans le temps. L’album est signé sous Nuclear Blast Records. Il a une nouvelle fois été enregistré au New Sound Studio de Pfaffikon (Zurich) sous la houlette de Tommy Vetterli, ex-guitariste de Kreator.

 

https://soundcloud.com/nuclearblastrecords/eluveitie-king