Parker & Lily : Romance en trois albums

Parker & LilyLe temps qui s’écoule entre deux albums de Baxter Dury peut devenir long (en attendant son prochain album qui devrait sortir cette année selon ses prévisions.). Happy Soup m’aura bien tenu inlassablement en haleine pendant plus de deux ans. Une attente heureusement bien plus courte que les six années séparant Floorshow (2005) d’Happy Soup (2011). Quand la lassitude a commencé à s’installer, j’ai donc voulu me trouver un artiste de substitution au style proche de « mon » Baxter Dury. Je me suis alors laissé guider par Zune (l’ « iTunes » de Microsoft), qui m’a notamment recommandé « Parker & Lily » parmi les « artistes semblables ». Et c’est de ce duo dont je vais vous parler.

Parker & Lily est un groupe new-yorkais formé en 2000, composé de Parker Noon (chant et guitare) & Lily Wolf (chant et piano). On pourrait d’ailleurs conjuguer ce duo au passé. Après avoir mis un terme à dix ans de relations communes, le couple a en parallèle mis fin à son projet musical en 2005. Cinq petites années donc pendant lesquelles Parker & Lily auront malgré tout eu le temps de sortir trois albums. Le premier nommé Hello Halo en 2001, le second Here Comes Winter en 2002 et enfin The Low Lows peu après la rupture. Parker reformera d’ailleurs un groupe avec des musiciens de « Parker & Lily » en réempruntant ce nom de « The Low Lows ». Le vécu du couple se ressent dans l’écriture des chansons, très poétique, où l’amour, les rêves et amours brisés sont au centre des histoires qui nous sont racontées.

Il est difficile sinon de trouver beaucoup plus d’infos sur « Parker & Lily ». Mais pour ce qui est de les écouter, il y’a quelques choix : Il est possible d’écouter de nombreux morceaux sur Youtube, ou sinon d’écouter l’album Hello Halo sur Deezer. Mieux, mais payant, iTunes propose lui les trois albums. Pour ma part il m’avait fallu il y’a quelques mois importer les albums d’Angleterre et d’occasion mais vous pouvez retrouver quelques exemplaires en ce moment sur la FNAC ou Amazon, par exemple. En tout cas, je conseille plus particulièrement leur dernier album The Low Lows, mon préféré et qui voit l’ajout de deux autres musiciens pour l’orgue et la batterie (Daniel Rickard, qui a également travaillé pour le groupe Phosphorescent). Ces deux musiciens suivront ensuite Parker dans la formation du groupe The Low Lows.

Globalement et selon les albums, on y retrouve logiquement ce qui façonne aussi les albums de Baxter Dury et qui vaut la recommandation faite par Zune : Un mélange de dream-pop, synth-pop et slowcore, avec un chant « parlé » de Parker qui nous rappelle Baxter Dury. Les mélodies restent cependant bien plus tristes qu’un Happy Soup. Mais on retrouve pour notre grand bonheur une aussi belle union et cohésion musicale entre Parker and Lily qu’entre Baxter Dury et Madeleine Hart. Pour partager quelques autres références semblables, on peut certainement y voir un peu de Galaxie 500, Low ou plus récemment Cults voir Beach House dans tout ça. Le duo new-yorkais a aussi partagé des dates avec Cat Power en début de carrière, permettant alors de susciter l’intérêt des médias et fans.

Zune m’a en tout cas permis de faire une belle découverte. Je vous laisse personnellement vous faire un avis avec quelques morceaux.