Janvier 2014, les albums manqués sur CdS

On continue notre production commune entre @acidbatgirl & @OK_Li pour citer les albums que nous aurons manqué mensuellement. Nous voilà déjà en février et on regarde brièvement ce qui s’est déroulé en janvier. Nous espérons que cela vous plaira!

New-Desert-Blues-Devils-Rope-EP1Nous commençons par un EP en provenance du Royaume-Uni avec New Desert Blues. Cette production intitulée Devil’s Rope est sortie le 20 janvier et précèdera un premier album à venir. Le quintette originaire du Hampshire (sud de la Grande Bretagne) est articulé autour de James Cullen’s qui compose et pose sa voix. Le groupe dégage de la sagesse dans les quatre titres qui assemblent l’EP. Les différents morceaux prennent des prénoms comme titre (Zachary, Christoph ou Eli). Ceux-ci sont les protagonistes d’histoires courtes et simples. La musique de New Desert Blues a un reflet cinématographique proche du genre noir Americana ou Indie. Nous sommes loin des cottages et de la campagne anglaise..

https://soundcloud.com/newdesertblues/sets/devils-rope-ep

Warpaint-album-coverLes quatre filles de Warpaint sont de retour après leur première production The Fool en 2010. L’album au titre éponyme Warpaint n’est pas à contre courant de la précédente réalisation des californiennes (basées à Los Angeles) avec un renforcement de l’ambiance et des textures. Emily Kokal glisse sa voix brumeuse sur onze titres (hors Intro) aux accents « dream pop » cotonneux avec l’excellent Biggy ou Go In. A l’occasion, une plage différente comme Disco//very nous sort de l’envoûtement. La presse spécialisée semble à nouveau divisée. De notre part, on mentionne une réelle homogénéité au sein des productions du groupe (100% féminin) avec cette accentuation de la section rythmique (basse/batterie).

https://www.youtube.com/user/WarpaintOfficial

cst099cover_258x242On passe à une autre veine musicale avec Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra. Le quintette canadien a pris un peu de temps en marge de la résurrection de Godspeed You! Black Emperor pour replacer son projet sur la carte du punk symphonique. Efrim Menuck nous présente le septième album au titre singulier Fuck Off Get Free We Pour Light On Everything. Enregistré au milieu de la campagne canadienne l’été passé, le disque résonne comme une urgence au beau milieu des sorties discographiques du moment. Il y a un réel climat d’insurrection dans les six titres qui composent ce LP. Le mélange entre l’orchestration (violon et d’autres instruments), la voix d’Efrim et les guitares renforce cette atmosphère.. A l’inverse de GY!BE, on retrouve bien du chant sur Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra. Il est tantôt positionné en première couche dans les compositions ou il s’efface laissant place à la mécanique musicale des canadiens cfr Austerity Blues, Take Away These Early Grave Blues ou Fuck Off Get Free. A découvrir pour ceux qui ne connaissent pas!

https://soundcloud.com/constellation-records/thee-silver-mt-zion-austerity

James-Vincent-McMorrow-Post-TropicalOn a également beaucoup entendu parler de James Vincent McMorrow. Cette deuxième production, faisant suite à Early Morning, est née dans une ferme à un kilomètre de la frontière mexicaine. L’artiste dublinois nous sert sur ce Post Tropical un slow jam à connotation soul qui évolue en toute sérénité. Un album qui diffère de ce que l’artiste nous a montré quatre ans plus tôt. Ici, il nous emmène sur une petite île où cohabite flamands rose, ours polaire et palmiers. Post tropical est une œuvre très pointue d’une sensibilité rare. C’est beau!

 


https://soundcloud.com/jvmcmorrow

black-knights-medieval-chamber-560x560Petite exception pour ce post, on n’a pas souvent l’habitude de discuter rap ou hip-hop sur CdS. Pourtant la collaboration musicale entre plusieurs artistes affiliés au célèbre collectif Wu-Tang Clan va nous faire changer d’avis.
Crisis Tha Sharp Shoota et The Rugged Monk forme le duo . Et avec ce Medieval Chamber produit par John Frusciante (ex guitariste des Red Hot Chili Peppers), ils façonnent un projet étonnant.

http://www.youtube.com/watch?v=uf3U-3bO7W0

marchet

Janvier était aussi synonyme de retour. Ce fut le cas pour le français Florent Marchet qui revient avec un concept futuriste : Bambi Galaxy. C’est un album qui porte très bien son nom. L’artiste propose à travers cet opus une réflexion sur la place de l’homme dans la société, son avenir, son bonheur. Avec ce quatrième album, Marchet démontre qu’il a su accepter les diverses critiques pour se renouveler. Bambi Galaxy risque d’être bien vite oublié mais  laisse à réfléchir lors de son écoute.

http://www.youtube.com/watch?v=UIwisi6DVdA

against1On termine les albums de janvier sur une petite note punk avec les bons vieux Against me!
Transgender Dysphoria Blues, comme son nom l’indique, est un album qui aborde les troubles de l’identité sexuelle. Le sujet de l’album n’est bien entendu pas laissé au hasard ; puisque le chanteur, Tom Gabel est devenu Laura Jane Grace. Notons que la voix de l’artiste reste inchangée!
L’album a pour personnage principal une prostituée transgenre. Ce personnage est associé à Laura elle-même qui interprète les titres avec beaucoup d’émotions. Ses textes sont écrits avec une plume profonde, honnête. Ce sixième album a été mixé par Billy Mush (Garbage, Tegan&Sara, Muse), une production qui risque de mûrir au fil des écoutes qu’on lui accordera.

https://soundcloud.com/totaltreblemusic