Edward Sharpe & The Magnetic Zeros à l’AB ce 27/01/2014

La communauté selon Alex Ebert

Ce concert, je l’attendais depuis longtemps! Car Edward Sharpe & The Magnetic Zeros dans une salle belge, c’est une première! On remerciera au passage la marque aux chevrons et celle au lion de leur avoir permis d’augmenter leur popularité.

Quand le groupe arrive sur scène, c’est presque un orchestre complet qui arrive. Ils sont onze sur scène dont deux batteries, trois guitares, deux chanteurs, etc. C’est toujours impressionnant de voir ce genre de groupe.

Le concert commencera avec quinze minutes de retard. Mais ça démarre fort puisque c’est « 40 days dream » qui entamera la setlist. Par la suite, entre chaque chanson, Alex Ebert demandera au public quelle chanson ils doivent jouer.

Pour montrer qu’Edward Sharpe & The Magnetic Zeros est un groupe où tout le monde participe, c’est « I don’t wanna pray » qui nous le prouvera. Le band fera même participer une personne du public à qui Alex demandera de chanter un couplet.

Ce concert est en roue libre. Il est 22h25, la chanson en cours n’a pas l’air de vouloir se terminer et le groupe n’a pas encore joué « Home ». Ce soir, il n’y aura pas de rappel alors que le band sera réclamé pendant plusieurs minutes après avoir terminé avec son titre phare. Mais couvre-feu oblige, ils ne pourront pas revenir même si ils le voulaient.

Edward Sharpe & The Magnetic Zeros à l’Ancienne Belgique était un concert qu’il ne fallait pas manquer! Une date en festival bientôt?