Soldout+Compact Disk Dummies @Eden_Charleroi

Ça faisait longtemps que je n’avais plus assisté à un concert en salle. Mon dévolu a été jeté sur une salle ayant fait peau neuve (il n’y a pas si longtemps) : l’Eden Charleroi. Elle proposait ce vendredi 25 octobre un concert unique : Soldout.
Petit coup de pub culturel en passant ; vous constaterez ici que la programmation n’est pas en reste.

Soldout c’est belge, je ne vous apprends rien. Surtout qu’on en a déjà parlé sur Chronique du Son lors de la sortie de leur troisième album, More, parut en février dernier : Lire la chronique

Soldout est loin d’être un groupe novice. Leur premier album Stop Talking, signé sous le label Anoraksupersport, date déjà de 2004. C’est donc, avec presque dix ans de scène derrière eux que Charlotte Maison et David Baboulis ont envahi la grande scène de l’Eden.

Retour sur un concert d’exception : le belge mit à l’honneur

DSC01241

La formation flamande, Compact Disk Dummies, était en première partie du groupe. Malgré leur jeune âge, 18 et 20 ans, les frères Coorevits nous ont montré pourquoi ils étaient les heureux gagnants de l’Humo’s Rock Rally de 2012. Après avoir bouclé leur tournée ils ont, il y a quelques mois, sorti leur premier EP, Mess With Up. Le visuel du CD est d’ailleurs en adéquation avec le concert. Lennert (le blond et plus déjanté des deux frères) se déchaînait, tel un épileptique en pleine crise. Pose d’une mante religieuse entre deux clapotis sur le clavier, bougeant d’un extrême à l’autre de la scène, manquant de s’étrangler avec le fil du micro, descendant dans le public à plusieurs reprises, se roulant par terre! Bref le petit sait comment attirer l’attention des spectateurs.
CDD est clairement allumé mais notons toutefois qu’ils restent pour le moins talentueux, à tel point que leur réputation live n’est plus à faire.

20h30, Soldout prend place sur scène pour enchaîner titres sur titres.
Début très calme avec  About You (faisant l’objet d’une pub Chanel) suivi du mémorable Off Glory dont le clip vaut le détour.

Soldout salue le public Carolo et nous rappelle qui ils sont avec leur intro We Are Soldout assujettie de la track promo de leur dernier album : Wazabi

Charlotte annonce ensuite « une chanson d’amour » comme elle dit, Far Away suivi d’un remix du fameux I can’t Wait. Version quelque peu ralentie, posée.

Moitié du concert, retour sur l’album Cuts le temps d’un morceau avec Build It Up / Knock It Down.
More reprend vite le dessus pour emporter le public sur A Drop Of Water et l’envoutant 94. Un come back sur le passé confirmé par I Don’t Want To Have Sex, titre ayant propulsé la carrière du duo Bruxellois.

Relics et son refrain captivant s’inclinera pour un nouveau voyage dans le temps à travers The Keys (2010) et The Box (2004).

Soldout quitte la scène pour effectuer un rappel de deux morceaux. Le premier conclut la présentation du dernier album avec  No More Pride cédant ainsi la place au titre inédit tant attendu Early Ghost, bande originale du film Puppy Love, de Delphine Lehericey , long métrage belgo-suisse qui sortira début 2014 dont voici un extrait.

Pour ce quatrième concert sur Charleroi,  Soldout aura marqué les esprits & particulièrement sur le choix méticuleux de leur setlist. On remarque clairement la différence entre un concert spécifiquement dédié au groupe et un passage en festival. Offrir des titres différents, issus d’albums différents suggérait une atmosphère unique, plaisante.
La simplicité de Charlotte et David est déconcertante. Tout deux, malgré l’amplification de leur renommée restent très accessible, et ce pour le bonheur du public.

DSC01274

DSC01337