Austra – Olympia

Deux ans après la parution de Feel It Break et son délectable Beat and the Pulse, Austra était, assurément, attendu au tournant.

Le groupe originaire de Toronto nous avait offert en 2011 un album sensationnel. En conséquence, il y avait donc de quoi s’attendre, pour ce second album, à quelque chose qui sorte de l’ordinaire.

austra_photo_by_norman_wong_13_334c6154ccxcccc-1050x700

Après une tournée avec les célèbres Gossip, The xx et Grimes (vous noterez l’influence ‘queer’ de chacun de ses groupes, Austra n’y fait pas exception), les six membres nous offrent Olympia, un album à consonances quelques peu différentes de ce à quoi ils nous avaient habitué.

Home s’est clairement distingué de l’album. Katie Stelmanis y a par ailleurs veillé en personne en impliquant davantage ses propres expériences dans l’écriture de ce titre.
Bien souvent comparée à Björk, vous constaterez que cela est sans doute dû à la présence de Damien Taylor.

You changed my life est un morceau qui m’a bien parlé. Quant à Paintful like, on ne peut qu’admettre la puissance du titre suivi de l’intro de Sleep.
What we done était, sans conteste, le track le plus intéressant pour motiver l’auditeur à poursuivre son écoute.  Le reste de l’album risquera de vous paraître quelque peu fade après l’écoute de ce premier titre.

Au risque d’être bien vite oublié, Olympia a du bon.
Un album homogène, unifié, une sorte de puzzle où les pièces s’imbriquent les unes dans les autres.